Programme

En HE, les savoirs abordés sont soumis continuellement à l’épreuve des savoirs expérentiels des étudiants, eux-mêmes revisités à la lueur des apports théoriques. Ce mouvement de va-et-vient théorie-pratique traverse  les différentes activités pédagogiques du Master.

Le dispositif pédagogique proposé dans  ce Master intègre cours théoriques, séminaires disciplinaires transversaux, séminaires méthodologiques, séminaires de recherche et activités dites d’intégration professionnelle. Il aboutit au développement de projets pratiques évalués et encadrés en supervisions individuelles et tutorat.

La confrontation effective aux milieux professionnels par des pratiques pédagogiques qui les associent au dispositif (commandes institutionnelles, recherche sur le terrain, participation à des cours, visites, …) est un élément constitutif de la formation.

Grilles des activités d’apprentissage : GRILLES MIAS 1 et 2 – 2017-2018

Descriptif des activités d’apprentissage : descriptif-complet-ue-et-aa-16-17

Règlement des études 2016-2017 : ree-mias-lln-namur-16-17

QUELLES ACTIVITES PRATIQUES dans le Master ?
(Activités d’ingénierie sociale)

3 types d’activités de terrain jalonnent les 2 années d’études.

Des laboratoires d’ingénierie sociale :

En MIAS1, il s’agit plus concrètement de travailler en équipes d’étudiants sur des commandes provenant de divers milieux institutionnels. Les institutions formulent aux étudiants une préoccupation qu’ils ont en rapport avec les activités ou le fonctionnement de leur organisation. Après une analyse complexe de cette réalité, les équipes sont amenées à faire des suggestions/recommandations aux institutions commanditaires.

En MIAS2, les laboratoires d’ingénierie sociale sont des exercices de résolutions de questions d’ingénierie sociale proposées et travaillées avec un panel de cadres actifs dans divers secteurs du non-marchand.

Des activités de recherche :

En MIAS1, il s’agit d’une recherche exploratoire que chaque étudiant doit mener autour d’une thématique du non-marchand qui l’intéresse. En MIAS2, les séminaires de recherche soutiennent les étudiants dans les démarches de recueil et d’analyse des données pour leur mémoire.

Le terrain professionnel peut être valorisé comme lieu d’ancrage des activités de recherche.

Le mémoire :

L’étudiant est amené à mettre au travail un objet d’ingénierie ancré dans le champ large de l’action sociale. Cet objet est problématisé à partir d’une posture de cadre du non-marchand.

Le mémoire, dans le Master en Ingénierie et action sociales, prend appui, à travers une démarche de recherche, sur la compréhension critique d’une réalité sociale et institutionnelle et de projets ou programmes d’actions sociales.  Cette démarche suppose d’expliciter et d’analyser une réalité particulière pour y inscrire des perspectives d’action et de transformation.

 

Ces 3 activités d’ingénierie sociale sont accompagnées par un tuteur/superviseur/promoteur selon l’activité.

Ateliers réflexifs

Tout au long du cursus, des ateliers réflexifs sont également organisés pour permettre aux étudiants de clarifier leur projet de formation, pour s’approprier les acquis au regard de leur situation propre vers le développement de leur projet professionnel.