Un Master en « Ingénierie et action sociales »

Pourquoi cette appellation ?

  • L’ingénierie désigne l’ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation. Elle correspond donc bien à toutes les fonctions et à toutes les compétences auxquelles le Master veut former.
  • Dans ce master, la notion d’ingénierie sociale est alliée à la question de l’action sociale, comme terrain d’encrage mais aussi comme perspective.

“Le Master en Ingénierie et action sociales entend travailler l’ingénierie au service de l’action sociale. Les notions de progrès et d’innovation figurent au cœur des objectifs de cette formation. Résolument à contre-courant d’une vision utilitariste et instrumentale de l’action sociale, elle parie sur un profil de futurs diplômés acteurs du changement et de l’évolution des pratiques sociales et institutionnelles. L’enjeu est donc double : il concerne les pratiques professionnelles mais aussi institutionnelles. La formation prépare à de nouvelles figures de l’action sociale et à de nouvelles fonctions.”

Extrait de notre dossier de programmation

Le sens du projet du Master ?

Nous avons la conviction qu’un cadre du non-marchand doit être formé à l’analyse politique et institutionnelle, à la recherche, à l’évaluation, au management … mais il doit aussi savoir déterminer les finalités et les valeurs du projet d’action sociale qu’il veut développer.

Le Master entend soutenir les valeurs et les finalités suivantes:

  • Favoriser la transformation des rapports sociaux vers plus de justice sociale ;
  • Mettre en avant un réel développement social apte à satisfaire les besoins individuels, collectifs et à construire ou renforcer le lien social et les réseaux de solidarité ;
  • Développer une posture de veille critique permettant de comprendre les enjeux sociaux, de saisir la nature des changements sociétaux, d’observer les évolutions émergentes, d’analyser la pertinence des politiques sociales ;
  • Promouvoir un profil d’acteur professionnel critique capable d’innover et de soutenir la création, l’évolution et le changement des pratiques sociales et institutionnelles ;
  • Développer des pratiques collaboratives et démocratiques en impliquant les populations et les professionnels aux diagnostics et aux projets qui les concernent.

C’est le sens du référentiel  qui sert de repère constant dans toutes les activités du Master.

“Le choix dans ce Master n’est pas de mettre en place des modèles et des instruments pour gérer l’institution à l’instar du secteur marchand et de soutenir l’illusoire neutralité des méthodes de gestion. Il s’agit de les réfléchir et de les construire dans la spécificité que requiert le secteur privé et public non-marchand et en cohérence avec les conceptions de l’action sociale que l’on y défend.”

Extrait du dossier de programmation